Just’un Peu d’histoire 2ème partie

2. Sylvain Aucouturier, cabaretier.

Les doléances du Tiers État, majoritairement et dans toute la France portaient sur la suppression des nombreuses taxes et gabelles. Pour le pays de Saint Just, les bénéficiaires de ces impôts et privilèges étaient la famille De Culon Seigneur de Chambon et Saint Just, et différentes maisons religieuses comme en témoigne la liste des biens ecclésiastiques dressée en 1790 : la cure de Saint Just, le chapitre du Château les Bourges, la fabrique de Saint Pierre le Marché, le prieuré Saint Paul, le grand séminaire de Bourges, l’abbaye de Plaimpied, le chapitre Saint Etienne de Bourges, les bénédictins de Bourges, la cure de Saint Jean des Champs et l’Hôtel Dieu de Bourges.
On connaît la suite de ces doléances et des États généraux de 1789 : destitution de la monarchie, abolition des privilèges, vente des biens de l’Église, puis la Terreur, le coup d’État de Bonaparte et la proclamation de l’Empire.
A Saint Just le presbytère et l’église furent vendus comme bien national. Le Curé réfractaire Jacques Justin fut déporté à l’île De Ré et sûrement décédé là-bas. Il signait en 1791 les derniers registres paroissiaux : Jacques Justin, curé de Saint Just chanoine du Château.
En 1776, le 26 novembre, ce Curé Justin unit par le mariage Jeanne Fournier et Sylvain Aucouturier (35 ans). Sa profession : cabaretier.
Sylvain est le fils de Jean Aucouturier qui, selon les actes paroissiaux est indifféremment laboureur ou cabaretier. Précisons qu’un laboureur, sous l’Ancien Régime est propriétaire de ses terres et du matériel et animaux nécessaires à son travail.
Quand on lit ces actes paroissiaux, on remarque que jamais n’est mentionné le nom de cette auberge tenue par les Aucouturier Père et Fils. Par exemple, en 1807, un an après le décès de Sylvain, son fils Jean est témoin d’une naissance et sa profession annotée est celle d’aubergiste, sans autre précision.
Alors, question : d’où vient cette précision généralement mentionnée par les généalogistes de la famille Aucouturier : Aubergiste de l’Écu et où se situait cette fameuse auberge de l’Écu ?

L’histoire continue… par ici

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité de Saint Just !



© 2019 - MAIRIE DE SAINT JUST, Tous droits réservés